burger
burger
La Maison Forte

Mattang

Création d’un outil d’analyse et de suivi du développement territorial. Lauréat 2021 de l’AMI Innovation Sociale du Conseil Régional Nouvelle Aquitaine.

Une collecte de paroles d'habitants.
Des podcasts.
Un outil de diagnostic.
Des réunions de travail coopératif.

>> Une cartographie innovante, un dispositif d'intelligence territoriale pour faire vivre autrement les territoires, à partir des ressources existantes.

EN BREF :  Mattang est un dispositif destiné à mieux connaître et à mieux comprendre les espaces de vie locaux. L'enjeu est de compiler cette connaissance sensible pour structurer des réseaux de compétences dédiés à un développement pertinent et pérenne des territoires. Ce dispositif de concertation continue travaille à identifier « les ressources invisibles » - mais néanmoins singulières et structurantes - d’un territoire. Récits, imaginaires, compétences oubliées, coopérations possibles, forces ignorées... Ces ressources sont présentes « en angle mort » de nos politiques locales. Cette approche repose sur le ménagement plus que sur l'aménagement de nos environnements, sur la confiance citoyenne, sur la mise en capacité des habitants. Ce dispositif se présente sous forme d'une cartographie relationnelle sémantique. Il vise à solliciter et activer les ressources citoyennes des territoires. Au plan de marketing territorial rassurant et souvent sans issue, Mattang substitue une véritable dynamique d'implication et de régénération des ressources locales par la création de lien social et la structure d'un récit contemporain, fier et vivant de nos ruralités en transitions. 

+ D’INFOS

La plupart des territoires ruraux et/ou péri urbains souffrent d’un ensemble de difficultés connues : disparition des services publics, désertification des centres villes, paupérisation, départ des plus jeunes…

Malgré ce constat partagé par nombre d’élus et de services techniques, les collectivités territoriales peinent à trouver LA bonne idée, capable de réamorcer le développement de ces territoires. Pour avancer dans cette direction, il importe de poser les bons diagnostics ou plutôt des diagnostics nouveaux – prenant en compte de nouveaux critères d’évaluation – et de travailler à recréer une « intelligence territoriale » partagée par les acteurs de la société civile et les citoyens.

Les « diagnostics de territoire » confiés à des agences et des conseils spécialisés compulsent et analysent les mêmes données socio-économiques qui toutes concluent au même inextricable constat : la métropolisation signe la richesse, tout le reste, assimilé à la ruralité, la pauvreté. Dans tous les cas, la conduite de changement n’accompagne pas le diagnostic ! Ces analyses apportent beaucoup de déception, de découragement, et une perte de confiance des acteurs de la vie économiques et des habitants. Il importe donc de « refaire intelligence territoriale » c’est à dire de collecter des données plus fines, plus sensibles, plus singulières afin de mettre en lien, obstinément celles et ceux qui veulent produire du changement. 

La plupart des territoires ne disposent pas de données capables de faire levier pour un changement adapté donc singulier. Les statistiques quantitatives socio-économiques (taux de pauvreté, taux de chômage…), ne présentent pas « l’idée nouvelle » comme un facteur clef de changement ! Elles n’identifient pas les initiatives, celles et ceux capables de se mobiliser pour innover. Il nous faut donc des cartes nouvelles pour réinventer le jeu. On a tendance à croire que les cartes de territoire, les cartes galiléennes ont toujours été celles qui ont conduit les décisions politiques or elles dépendent d’un point de vue adapté à une société. Quand la société change, il faut changer les outils pour la comprendre. Aujourd’hui nous utilisons un système d’origine militaro-industriel, le GPS, qui hiérarchise les informations selon des données qui ne sont pas partagées et qui n’a pas vocation à mettre en relation, à produire une nouvelle intelligence territoriale sur des bases nouvelles. 

Avec MATTANG, nous inventons une autre cartographie, un dessin sensible, fondé sur la parole des habitants. Ces paroles sont traitées avec l’aide d’un système d’analyse sémantique capable de proposer d ‘autres visions de la donnée et de découvrir en creux, des forces, des initiatives, des éléments d’histoire – possiblement oubliés – qui signent un avenir autrement.

Ecouter,  travailler à faire récit,
analyser
et mobiliser. 

Entre une radio locale, un espace de concertation et d’idéation, MATTANG redistribue les cartes du dialogue citoyen. 

MATTANG est développé par le laboratoire d’innovation sociale de la Maison forte en partenariat avec la CAGV et la région Nouvelle Aquitaine.