burger
burger
La Maison Forte

Champ magnétique 2022

Le grand rendez-vous ciné, débat, politique.

Le samedi 24 septembre.
La Maison forte

Une journée impertinente, surprenante et joyeuse !

Un temps de rencontre, d'échanges, d"étonnements autour de films, discussions sur des sujets qui font notre quotidien.

Le thème cette année : ACTION(S) LOCALE(S)
Les territoires politiques.


Deux années de Covid et deux difficiles élections semblent creuser encore un peu plus les clivages entre les citoyens et leurs attentes. Besoin de reconnaissance et de sécurité pour les uns, besoin d’innovation et d’ambition pour les autres ! L’impatience des métropoles, et les campagnes à la traîne ?... Jeu de qui perd gagne, entre abstention et nationalisme.

La défiance face au politique n’a probablement jamais été aussi importante. Comment réarticuler initiatives de la société civile, des citoyens et des collectivités publiques ? La question du développement territorial est d’une actualité brûlante (particulièrement en Vallée du Lot, Villeneuvois) tellement des modèles de développement (et de transition) s’opposent. Depuis plus de soixante ans, des chercheurs apportent des éléments d’analyse critique qui méritent d’être entendus et partagés : La Maison forte mène un travail de défrichage studieux qu’elle met à disposition de chacun . Comment créer de nouveaux territoires relationnels, des espaces ruraux créatifs et solidaires.

Partout semble émerger d’autres possibilités de lutte, d’action sociale, de mise en lien. Quels sont les leviers de ces nouvelles citoyennetés, quelles sont les conditions de faire autrement politique ?

Au menu :

Mattang - 14h

Découvrez la carte citoyenne de la Vallée du Lot. Une cartographie relationnelle pour penser autrement notre territoire. 100 citoyens, 100 points de vues, 100 creux, 100 ouvertures.

Nous le peuple - 15h
de Claudine Bories et Patrice Chagnard

Ils s’appellent Fanta, Joffrey, Soumeya… Ils sont en prison, au lycée, au travail. Ils ne se connaissent pas et communiquent par messages vidéo. Ils ont en commun le projet un peu fou d’écrire une nouvelle Constitution. Pendant près d’un an ils vont partager le bonheur et la difficulté de réfléchir ensemble. Ils vont redécouvrir le sens du mot politique. Ils vont imaginer d’autres règles du jeu. Cette aventure va les conduire jusqu’à l’Assemblée Nationale. Comme l’année dernière pour Douce France, voici un film qui construit. 

Ces deux réalisateurs militants et (très) attentifs, marchent pas à pas avec les deux animateurs de tout ces groupes autour de cette nouvelle constitution. Chaque parole enregistrée est d’une incroyable force, chacun prend son rôle très au sérieux, l’idée de la démocratie circule partout.

Débat / ouverture - 17 h

Ce film sera suivi de deux heures et demi d'échanges où nous tenterons de faire le point sur les initiatives locales de changement. Comment fonctionnent-elles ? Comment-échouent-elles ? Pourquoi ?

Un focus attirera notre attention, le développement d'une cartographie relationnelle sur le territoire de La Vallée du Lot, qu'est ce que l'échange croisé de cent habitants sur le territoire dit d'une autre façon de faire territoire ensemble ? 

Différents intervenants, nous aideront à poser le périmètre de ce sujet, pour co-créer un champ magnétique plus ambitieux en 2023 sur la même question.

Thomas Ferrand : Artiste botaniste, il a réalisé une dizaine de spectacles de théâtre et arts visuels et deux revues papiers (mrmr et Volailles). Devenu botaniste il invite régulièrement lepublic dans les bois, en montagne ou sur le littoral, à la découverte des plantes sauvages comestibles, plantes qu’il cuisine aussi dans le cadre de performances. Marche, relation au territoire, au sauvage, posture de cueilleur sont un sujet politique qui contribuera certainement à notre échange.  

Laurence Barthe : Maître de Conférences Département Géographie, aménagement,environnement (Institut Daniel-Faucher) associée au laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST) au sein de l’université Jean Jaurès de Toulouse. Elle publie notamment « Quelles définitions du rural en France aujourd’hui ? » « L’inégale appropriation des catégories spatiales urbain/rural en Midi-Pyrénées » « Villes et campagnes en relations : regards croisés Nords-Suds », « Les Pôles d’Excellence Rural : processus, gouvernance et plus-value dans les trajectoires de développement des territoires ». Son approche nous permettra de remettre en perspective, la question de la ruralité au cœur de nos débats.  

John Tanguy : Directeur exécutif en charge de la stratégie, de l'environnement et de l'innovation de la société du Grand Paris, ancien directeur de projet au sein du département de la stratégie de la Caisse des dépôts, il est aujourd’hui en charge du développement d’un des plus grands projets d’équipement urbain en Europe. Avec ce projet de grand métro, il travaille autrement à une fabrique de lien à l’échelle métropolitaine, au croisement d’enjeux sociaux, écologiques, économiques et industriels son travail consiste notamment au déploiement d’un processus de consultation à grande échelle et de manière continue. Il nous éclairera sur les possibilités – ou pas – de concilier aménagement du territoire et ménagement des citoyens.  

Benoni Paumier : Cet ancien ingénieur s’est ensuite orienté sur le développement social des territoires en essayant d’associer innovation, ruralité et économie sociale. Il est aujourd’hui coopérateur à la Coop des territoires et coordinateur du projet Alterfixe, un camp d'été immersif pour favoriser la création de collectifs agricoles sur le territoire du bocage ornais, en Normandie. Son expérience révèle les dispositifs de coopération adaptés à la ruralité et l’hypothèse d’un développement territorial alternatif par la co-création.  

Claudine Bories et Patrice Chagnard : Réalisateurs du film «  Nous le peuple », présenté lors de ce Champ Magnétique, Claudine Bories et Patrice Chagnard sont deux cinéastes dont les itinéraires se croisent en 1994. Chacun de leur côté, ils ont élaboré une œuvre personnelle mais ils partagent une démarche commune, celle de l’attention à l'autre et à sa parole. Leurs documentaires ont souvent une portée à la fois politique et sociale, intime et altruiste. L’idée d’un monde plus égalitaire les conduit à s’intéresser à ceux qui, en difficulté ou à la marge, tentent de trouver une place. Leur maître-mot : "Filmer pour nous c'est d'abord prendre parti. Et prendre parti, c'est toujours et encore choisir".

Raphaël Pouyé (intervention vidéo) : Après des études politiques à l’université de Yale et à Sciences Po, il travaille pendant plus de 20 ans à la gestion d’observation électorale pour l’ONU et l’UE. Il conseille des chefs de mission dans des environnements complexes. Aujourd’hui directeur France chez Democratic Society, il se concentre sur les approches participatives pour concevoir et mettre en œuvre des politiques neutres en carbone dans 11 villes européennes. Experts et praticien de l’appui à la démocratie, de la gouvernance participative, son approche récurrente sur le rôle de la société civile dans le dialogue politique permettre une réelle ouverture dans nos débats.

Thimothé Duverger (intervention vidéo) : Responsable du Master économie sociale et solidaire et innovation sociale (ESSIS), coresponsable de l’Executive Master stratégies, territoires et projets innovants dans l’ESS et directeur de la chaire Territoires de l’ESS (TerrESS). Chercheur associé du Centre Émile Durkheim. Codirecteur de l’observatoire de l’expérimentation et de l’innovation locale (ŒIL) de la Fondation Jean-Jaurès, en charge du suivi de Solutions Solidaires, et chroniqueur ESS d’Alternatives économiques. Auteur de « Utopies locales, Les solutions écologiques et solidaires de demain », il nous rappelle que "le monde d'après"; existe déjà. Il ne demande qu'à se déployer pour que les innombrables "utopies locales", porteuses d'une autre manière de produire, de vivre et de consommer, deviennent la norme de l'économie de demain.

Vincent Grimault (intervention vidéo) : Journaliste, après des études à l'Institut d'études politiques de Lyon et au Centre de formation des journalistes de Paris, il rejoint Alternatives Economiques en 2013. Il publie en 2020 la renaissance des campagnes avec comme question de savoir si l'avenir d'une croissance plus durable et plus humaine se jouait aujourd'hui dans les campagnes ? Pour s'en convaincre, il éclaire comme en France des villages reprennent vie, des entreprises s'installent et l'offre culturelle foisonne grâce à l'arrivée de nouveaux habitants. Sur nombre de territoires abandonnés, des élus n'ont pas désarmé et transforment les handicaps d'hier – une faible population et le poids du secteur agricole - en atouts pour l'avenir : qualité de vie, montée en gamme agro-industrielle. Son ouvrage révèle le nouveau visage des campagnes françaises, loin des clichés sur la France périphérique.

Vincent Pacini (intervention vidéo) : Professeur associé du Cnam, prospective et développement durable est un chercheur-entrepreneur-consultant. Il consacre ses recherches sur le lien entreprise et territoire et le passage entre le mode récit et le mode projet. Il enseigne au centre régional Auvergne- Rhône-Alpes, à l’Institut des administrations de Lyon (IAE) et l’Institut d’études politiques  de Lyon (IEP). Il a notamment publié « Les liens créent le bien : relier les porteurs de projet aux ressources du territoire », «  Une connaissance hybride pour passer du mode récit au mode projet », « Prospective et développement des territoires : le passage à l’acte ». Sa réflexion sur les territoires « flux », versus les territoires « stocks » pose, de fait un autre rapport au politique. 



Woman at war - 21h
(Islande – 2018 – 101 min)

Réalisation : Benedikt Erlingsson
Avec : Halldora Geirhardsdottir, Johan Sigudarson, Jörundur Ragnarsson…

Halla, la cinquantaine, déclare la guerre à l’industrie locale de l’aluminium, qui défigure son pays. Elle prend tous les risques pour protéger les Hautes Terres d’Islande… Mais la situation pourrait changer avec l’arrivée inattendue d’une petite orpheline dans sa vie…



RÉSERVER


Infos prix

Entrée sur site réservée aux adhérents 5€ pour l'année 2022, sur place ou en ligne.
Paiement en conscience : permettre à chacun de venir sans être empêché par les coûts, et encourager ceux qui le peuvent à donner plus. Une belle manière de soutenir notre travail, qui n'est pas sans coût ! Merci :)
Soupe offerte le soir

RESERVATION