burger
burger
La Maison Forte

Fleur Courtois

Philosopher, de l'écoféminisme au tango

Du 17 au 23 août 2020

Fleur est Docteur en philosophie de l’Université libre de Bruxelles et chargée de recherche au Fonds national de Recherche scientifique de Belgique. Elle travaille comme chercheuse au GECO (Groupe d’études constructivistes du Centre de recherche en philosophie de l’Université Libre de Bruxelles). Elle enseigne la philosophie dans des écoles supérieures d’art. Elle a publié de nombreux articles philosophiques sur la danse et le cinéma. Elle traduit des auteurs anglo-saxons dans le champ de la philosophie, de l’anthropologie et de l’ethnographie.

Un tango avec Darwin (août 2019)

Avec « Un tango avec Darwin », Fleur nous propose un parcours tous azimuts de la question des écosystèmes et, pour aller au bout de sa démonstration, nous propose une confrontation sensuelle au sujet par le tango.

Cette résidence a donné lieu à une présentation publique le vendredi 23 août 2019 dans le cadre de la Guinguette.

De retour en septembre 2021 pour participer à Champ magnétique, Fleur nous propose un nouveau projet pour une courte résidence à partager avec quatre complices.

Tarot Souriau (juin 2022)

Un tarot non divinatoire, conçu comme un outil de co-transformation collective à partir de problèmes situés : l'idée est née suite à la lecture, entre autres, de l’ouvrage d'Etienne Souriau "Les deux cent mille situations dramatiques" (1950). Il s’agit de s’exercer à l’art de traduire sous la forme de « situations dramatisées », en commun et grâce à des cartes capables de s’adresser à nous, des problèmes, des doutes, des impasses, des hésitations qui nous concernent sur des modes à la fois personnel et collectif. 

Les cartes portent des cris de personnages issus de notre héritage de pensées occidental : des personnages littéraires comme l’Idiot de Dostoïevski, des personnages philosophiques comme le Parieur de Pascal ou le Malin génie de Descartes, des personnages écoféministes comme la Déesse de Starhawk ou Cayenne, la chienne de Donna Haraway, des personnages mythologiques comme la sirène, Isis, les Amazones, des personnages animaux comme la Tique, etc. Leurs cris ne sont jamais univoques et ne prennent leur efficace qu’en fonction du problème tel qu’il est posé et de la manière dont ils se répondent les uns aux autres. Le tarot entraîne à « dramatiser », à nous apprendre à raconter ce qui nous situe et comment, en situant un problème, il nous situe en retour. 

Une situation dramatique, en s’inspirant de Souriau, se définit par la mise en tension de puissances (personnages dramatiques) mais aussi par le point de vue à partir duquel on s'engage/est engagé dans cette toile d'araignée. Le tarot co-fabriqué, ne vise pas à "prédire" mais bien à dramatiser une situation qui perturbe la personne qui consulte ; la fait hésiter ; lui pose problème. La dramatisation d'une situation signifie donc la traduire sur un mode non pas théâtral mais intensément pragmatique : le tirage, en nous situant, nous transforme.

Isabelle Stengers (philosophe), Marcelle Stroobants (sociologue), Silvia Mesturini (ethnographe), Valérie Glansdorff (philosophe), Fleur Courtois (philosophe) animeront 6 séances collectives de tarot durant leur résidence du 23 au 25 juin 2022.