burger
burger
La Maison Forte

FOCUS 2 / Les moyens de La Maison forte

La Maison forte cherche une économie du côté de l’ESS (économie sociale et solidaire) s’attachant à professionnaliser son activité (salariés, coopérateurs rémunérés, tout intervenant extérieur payé ; fonctionnement en rapport avec la grande activité de la Maison) ; c’est là encore un exercice (difficile !) d’expérimentation : comment assurer une mission de service public (espace culturel et laboratoire de recherches d’Innovation sociale), accueillir la plupart des publics gratuitement sans miser continuellement sur l’épuisement des bonnes volontés… C’est une question que nous n’avons pas encore résolue…

Quelques éléments de compréhension, La Maison forte offre par an :

- 60 évènements (ateliers, stages, séminaires, rencontres, journées événementielles, concerts et Guinguette), 10 résidences (artistes, scientifiques, chercheurs,... ), 3 programmes de recherches action (sur la Transition des modèles culturels, sur l'Alimentation, sur les Invisibles du Territoire), 2 publications nationales (les Cahiers de La Maison forte), des expérimentations liées au développement du territoire.

- 90% de nos événements propose une entrée gratuite. Plus de 6.000 repas servis produits localement, 1.800 visiteurs sur l’ensemble des activités, 650 adhérents.

- 6,5 équivalents temps plein pour faire tourner la Maison.

Une foncière éthique met à disposition un bâti de 1500 m2 + 6 hectares pour 1500 € par mois.

La base des rémunérations est identique quel que soit le poste de travail occupé ou la mission en coopération : 10€ de l’heure net (soit une rémunération totale pour une personne à temps plein de 1500€ net/mois).

Les comptes de résultats de l'association présentent un budget équilibré sur 233.000€ en 2021, en 2022 le budget prévisionnel s'équilibre sur 330.000€ : un tiers recettes propres (stages, accueils divers, coworking, conseil, adhésions), deux tiers subventions majoritairement régionales (conseil régional Nouvelle Aquitaine) ou nationales (ANCT, ministère de la Culture-DRAC, ADEME), bientôt européennes. 

La part de subventions des collectivités locales en proximité (Agglo-CAGV, conseil départemental 47) s’élève à seulement 5% du budget 2022. Autrement dit chaque euro que les collectivités locales injectent dans La Maison forte rapporte 20€ au territoire, puisque nos recettes sont dépensées à plus de 80% dans l'économie locale.

Un budget de croisière s’établirait à 400.000€ - recettes partagées entre prestations de service (location d’espace, formations, stages, accueils, conseil…), subventions et mécénat.

La Maison forte présente sa candidature au Label de Centre Culturel de Rencontre (ministère de la Culture). 

Il nous faudra encore un ou deux ans pour conforter le projet et ses moyens. Ou revoir les objectifs ! 

Et si comprendre l’organisation et le financement de l’activité vous intéresse, si vous souhaitez participer à son développement : adhérez et venez à notre assemblée générale annuelle ! Bon la dernière était le 9 avril 2021