Pensées partagées, pour coproduire la visualisation d’un projet

Les dessins et croquis de l’ouvrage

Pensées partagées livrent des pistes

pour accompagner les conditions d’émergence

et de partage d’idées en devenir.

 

Travailler aux conditions de coproduction de l’innovation, c’est essayer de partager une idée en devenir. Faire avancer un projet c’est accepter de le partager et donc accepter de s’en éloigner, d’accomplir des détours pour y revenir ensuite mieux armé, quitte à ce que le dit projet ait subi quelques transformations.

Quels outils, quels langages permettent une telle démarche ? Rapidement, lors des premiers échanges, les graphs, power point, excel et diagrammes de Gantt seront probablement convoqués, effaçant ainsi toute complexité. Toute altérité est alors réduite au champs du dit logiciel. L’idée doit être comprise – fermée – quitte à être sacrifiée et ne pas ouvrir à un échange créatif. Au désir succède la sidération. Chaque idée entre dans un diagramme prédéfini, aucune abstraction n’est possible et cet espace d’imaginaire dans lequel chacun peut se loger est ravalé au connu, au normé. Accepté ou non.

Avec Images de pensée, sorti en 2011 aux éditions RMN, Marie Haude Caraës et Nicole Marchand Zanartu nous présentent des exemples d’une pensée en devenir, schémas, jaillissements, œuvres de partage… Ce livre nous inspire d’autres chemins et possibles méthodes pour accompagner les conditions d’émergence et de partage d’une idée en devenir, donc encore fragile.

Artistes, architectes, scientifiques livrent leur réflexion en cours et l’on comprend que ces images, en proposant une forme d’inachevé sont aussi une invitation au commencement.

Stephen Wolfram, physicien (1959)
Théorie de calcul des automates cellulaires, 1984.
Ces exemples interrogent nos imaginaires et nos méthodes de partage, si rassurantes. Quand un projet s’écrit à 4, 8 ou plus de mains, faut-il tout de suite y mettre les mots ou ces métaphores sont-elles le seul possible « Élargissement du domaine du langage » (Beuys) ?

Cédric Villani, mathématicien (1973)
Sans titre
Johann Wolgang von Goethe, poète et romancier (1749 – 1832)
Cercles des couleurs, en symbolisation de l’esprit humain – et de la vie de l’âme).
Jean Malaurie, ethnologue (1922)
sans titre, 1967
Cette phase de création de schémas est peut être l’étape nécessaire à l’émergence d’une raison partagée.

Seule manière de se désolidariser de nos langages et de nos disciplines. La lecture des Images de pensée, si elle nous inspire est aussi un voyage dans l’émergence d’une idée.

Bruno Caillet