Le mutualisme gourmand

Pour une souveraineté alimentaire éthique, respectueuse du vivant et solidaire.

INVENTONS LE MUTUALISME GOURMAND

JARDIN PARTAGÉ / ACHAT GROUPÉ / ATELIERS CUISINE / TRANSFORMATION ALIMENTAIRE / SOIRÉES THÉMA / SOUTIEN ACTIF AUX JEUNES AGRICULTEURS : RECRÉONS LE COMMUN ALIMENTAIRE

La garantie d’une alimentation qui vous apporte plus de calories qu’il n’en faut pour la produire et ce, au meilleur coût. C’est une parfaite transparence. Producteur, consommateur, membre de la mutualité, voici les engagements que l’on vous propose de garantir.

Vous souhaitez que l’on vous contacte pour plus d’infos.

Inscrivez vous pour pouvoir accéder à la plateforme d’achat

Passez vos commandes chaque semaine depuis ce lien.

 

LÉGUMES / CÉRÉALES / HUILES / FARINES / PÂTES / BISCUITS / PLATS PRÉPARÉS / PAINS / MIELS / VINS / BIÈRES…

DES HUMAINS QUI NOUS NOURRISSENT…

Des humains aux champs qui s’engagent pour de bons produits, une juste éthique sans mic mac et sans blabla. Des producteurs à moins d’une heure : à vous de choisir les légumes de Stéphane; les confitures et les pruneaux de Nathalie; le miel, les pains d’épices et les bières de Joël; la spiruline de Francesco; les plats végétaux préparés de Claire; les vins naturels de Brice; la bière de Henri; les fruits secs de Marc Henri;  les vinaigres de vin nature et aromatisés, confitures, compotes, cornichons et farine de blé de Myriam, les plantes et hydrolats de Armel et Christian…

LE PORTAIT DU MOMENT
Nathalie Rivière (Arboricultrice)

Conseillère en arboriculture pendant plus de vingt ans, Nathalie décide de passer du côté de la production en 2019 lorsqu’elle rencontre son ami Denis, avec l’envie de construire un projet à deux. Ils reprennent le verger d’un couple de producteurs de prunes qui part à la retraite. 

Lire la suite

 

LES CHIFFRES QUI FONT MAL

En quarante ans, nous avons fait d’un bien commun, l’alimentation, un produit de grande consommation au détriment de notre santé, de la qualité de vie des agriculteurs et du respect du vivant. Nous avons perdu notre souveraineté alimentaire (droit des peuples à une alimentation saine à faible impact environnemental, et à définir leurs propres systèmes agricoles et alimentaires).

90% de la production agricole passe par des intermédiaires (transformateurs et distributeurs).

Entre le champ et l’assiette, 30% de la production part à la poubelle.

Une part conséquente de la distribution du bio en France repose sur une concurrence internationale qui joue sur les salaires et les charges, au détriment des agriculteurs locaux.

En France, 20% des agricultrices et agriculteurs ont un revenu inférieur à 600 euros par mois.

La nutrition est impliquée dans la plupart des maladies chroniques fréquentes. Sont en cause, la consommation de produits ultra – transformés, trop riches en additifs, et une production agricole abusant des pesticides.

En 2016, 80% de la déforestation était due à l’agriculture.

LES SOLUTIONS QUI FONT DU BIEN

Ici, participez à créer un mutualisme alimentaire. Expérimentez des alternatives et changez les choses grâce à :

Achat groupé de produits locaux de qualité au juste prix.

Un label « production vertueuse » : soutenir les pratiques agricoles en transition.

Un jardin partagé et des formations à la permaculture : grands et petits partagent un jardinage différent.

Un coup de main aux producteurs les plus fragiles.

Un espace de transformation : préparer des produits pour l’hiver et réduire le nombre d’invendus et le gaspillage.

Des ateliers pour manger autrement : cuisiner des produits de saison  et retrouver le goût du végétal.

Des temps d’échanges et de dégustation : films, débats et expériences gustatives donnant vie à notre souveraineté alimentaire idéale. Échanger sur le changement, cela rend plus fort.