Entrez dans le jeu en donnant vos rêves pour permettre à tous les joueurs d’avancer jusqu’à l’horizon.

Avancez en devenant «  Collecteurs de rêves ». Vous jouerez alors collectif pour passer chaque étape du jeu. Votre responsabilité est grande : porter les rêves, les résolutions de tous les joueurs, de tous les confinés, jusqu’à la fin du jeu.

Selon votre progression dans le jeu, vous aurez alors la charge de transformer les utopies et les rêves que nous aurons rencontrés sur notre chemin.

 

Nous ne pouvons plus faire venir les publics alors nous irons vers les gens.  Face à l’urgence, nous acceptons de ne plus savoir et  nous partons avec vous pour un jeu, une longue marche et pour réapprendre le vivant.

Le scénario est celui d’une folle et absurde révolution où l’on finit par comprendre que nous sommes tous mexicains à notre manière. Les objectifs de cette marche sont de brûler nos cauchemars, de construire à partir de nos rêves et de dégager nos horizons.

Cette aventure est une randonnée, une découverte, une répétition, un questionnement, une lutte, une rencontre : un jeu qui s’écrit au jour le jour.

 

 

AIDEZ-NOUS, FAITES-NOUS AVANCER, DONNEZ-NOUS VOS RÊVES

Nous décrocherons l’horizon, nous mettrons les feu aux cauchemars qu’à la condition que vous nous alimentiez en rêves pour ce futur à construire.
Deux minutes pour vous et quelques centaines de mètres en plus sur notre chemin.

LA RADIO PIRATE

Confinés suivez nous tous les soirs sur cette marche.
Des invités, des surprises, des débats, des rencontres, un journal de bord, les indices du jeu : Nous avançons.

Retour jeudi, de 19 à 20h, nous tricoterons cette marche ensemble !

Nous portons un masque car nous luttons contre un  virus et une crise complexe. Pour aller à la rencontre, ce masque permet de nous oublier un peu, de changer de visage, de nous donner les chances d’aller autrement à l’écoute. Cette expérience nous en faisons un jeu, une chance en attendant de nous enlacer à nouveau.

 

 

 

AVERTISSEMENT : NOUS SOMMES BORDÉLIQUES

Nous sommes inspirés par l’humain, par le vivant, par une bouffonnerie « Rodez Mexico » et par le mouvement zapatiste notamment. Nous sommes en équilibre entre la poésie et le réel, l’irréel et le politique. Il y aura des incompréhensions c’est certain, même si le pacte des « cueilleurs de rêves » est clair sur nombre de points qui nous lient. Nous avons des inspirations sans être dupes. Ou pas trop… Nous entamons cette marche en situation de crise sanitaire, nous la faisons dans l’urgence, avec peu de moyens. Donc, si ce mouvement fonctionne, nous ne répondrons peut-être pas à toutes vos demandes, à tous vos mails car comme le dit la devise de Monbalen, d’où nous partons : « Fais bien et laisse dire ». Premier indice de ce jeu : Voici un court extrait inspirant, qui lèvera nombre de possibles incompréhensions sachant que pour cette marche, nos fusils ne sont que de carton.

Jour 1

Nous commençons à répéter…

Jour 2

Et l’on sort un peu de nos murs.

Jour 3

Nous quittons nos types pour devenir des personnages…

Jour 4

L’insurrection pour les nuls

Jour 5

La nuit de la dernière lune à Monbalen

Jour 6

Marcher pour la poésie.

Jour 7

Le pouvoir de l’écoute.

Jour 8

Ne plus regarder le sol et toucher l’arc en ciel.

Jour 9

La carte qui éclaire notre chemin est une carte de tarot. C’était celle du pendu.

Jour 10

Nous entrons à Bergerac.

Jour 11

À la découverte du monstre…

 

SUIVONS-NOUS !