La coproduction selon Gilberto Gil

Interview – Gilberto Gil, sur la culture

de la co-création, condition d’une

nouvelle urbanité.

Vers une culture de la co-création,

condition d’une nouvelle urbanité.

Retour sur l’interview de Gilberto Gil

effectuée alors qu’il était encore Ministre

de la culture du gouvernement

de Lula au Brésil.

 

Penser les conditions de coproduction de l’innovation c’est regarder cette question sous tous les angles, de tous les points de vue, depuis tous les territoires pour se donner une chance, au moins, d’être créatif.

Récit d’une approche politique qui vise à la production d’espaces communs – les points de culture, où l’État n’est plus un espace central, mais ne travaillait qu’à faire émerger et à accompagner des formes d’expressions populaires et transdisciplinaires :

– Une approche résolument culturelle, conçue sur des bases d’auto-gestion.

– Une proposition où seul un regard culturel peut produire un sens dans une relation entre citoyens, collectivités territoriales et entreprises.

– Une proposition qui ne fait sens qu’à la condition de penser globalement une culture de l’urbanité où l’enjeu premier serait de travailler le lien et l’espace symbolique capable de faire émerger la joie et la créativité.

– Un regard jugé souvent naïf, à une époque où ce ministre ne participait à un gouvernement dont le pays n’était à peine que 26 fois plus grand que la France et dont la croissance économique n’était que 6 fois supérieure à la notre.

Selon Gilberto Gil, une seule condition de succès pour la mise en œuvre de coproductions d’innovations : rester ouvert pour la vie.

IFrame
Gilberto Gil – Vers une culture de l’espace public