C’EST L’ÉTÉ EN CHANTIER

 

 

Profitez d’une semaine l’été pour rencontrer de nouvelles personnes, faire de nouvelles expériences, tester le projet de La Maison forte. Discutons, mettons en oeuvre un projet de transition en commun. Rencontrons-nous !

Cette année un thème : Le cycle de l’eau.

Trois ateliers, résidences d’artistes et co-construction auxquels vous êtes invités sur les thèmes des voisinages, des goûts , du lien et de la mémoire.

 

Télécharger la proposition.

Inscrivez-vous.

LES ARTISTES INVITÉS

 

Amandine Geers et Olivier Degorce  explorent  la vie à la recherche du goût. Ils s’intéressent autant aux gens qu’à ce qu’ils mangent, et ajoutent à leur recherche un grand sens de la convivialité. Elle est auteur et créatrice de recettes, lui, plasticien, photographe. Pour les ateliers de cet été, leur idée est de créer un itinéraire qui les amène à rencontrer des producteurs locaux, des voisins, et toutes  celles et ceux qui aimeraient partager un goût, un repas, une recette. La recette est un sujet d’étude,  qui donnera lieu à un chemin de fer, un livre peut-être, une cartographie… Mais  en tant que telle (écrite pour être réalisée par des néophytes ou ayant la valeur d’une création inédite), elle n’a pas forcément beaucoup  de sens pour eux. Elle n’est qu’un prétexte pour raconter une histoire, une rencontre, un souvenir ou mettre en avant un produit, une époque… Elle est porteuse de rêve. Elle n’est pas rigide et peut se déployer à l’envi. L’invitation qui leur a été faite a fait suite  à l’atelier de printemps « plateforme de production et de consommation locale » et pourrait se formuler ainsi : un jour, une rencontre, un repas… Voilà ce qu’ils nous invitent à goûter cet été.

Les découvrir un peu plus :

http://www.olivierdegorce.fr/

http://www.whats-for-dinner.info

Thomas Stefanello est plasticien, vidéaste, photographe et sculpteur. Son regard porte sur l’entre-deux. Il tente de donner à voir la mobilité dans les choses et réalise des œuvres qui proposent une réflexion autour de notre relation intime et sensible à l’existence. Ses recherches sont en relation directe avec la matière et prennent essence dans les rencontres, les gestes, les traces et les objets d’usage quotidien. Au fond, le travail de Thomas se passe très bien des mots car sa matière est aussi brute que sensible. L’invitation à le rencontrer s’est formulée autour de l’atelier de printemps : « synergie de micro-projets agricoles ». De là, la conversation a dévié sur ce qui fait voisinage, ce qui fait territoire, ce qui fait lien. « L’œuvre » à créer sera ainsi plus un protocole, un échange, au propre comme au figuré. Elle reposera d’abord sur le temps et la rencontre, puis sur la magie de qui il est, des gens, du lieu… Les traces, alors, feront leur chemin.

Le découvrir un peu plus :

https://www.thomasstefanello.com/

Yann Servoz de la Compagnie 2 rien merci invite Pierre de Mecquenem de la Compagnie La Machine pour une semaine autour de la boucle et du feu. Ils collaborent depuis 2013 pour construire des installations ou des spectacles propices à la rencontre, au partage.

Ils travailleront une semaine à la constitution de nouveaux matériaux pour enrichir leur langage, en complicité avec les personnes présentes.

Nous avons invité Yann et Pierre à rebondir sur ce qui a été énoncé lors de l’atelier de printemps « atelier solidaire ». Nous aimerions qu’ils voient ce que l’on ne distingue pas encore dans ces machines, ces rencontres, ces échanges de compétences, ces histoires, ces mises en capacité de chacun à “faire”. Nous aimerions qu’ils mettent en œuvre le sens de la fabrique. Leurs pistes : travailler autour du feu qui protège et qui unit, le feu à l’origine des premiers outils, ainsi que sur la boucle qui rythme l’espace et le temps.

Le feu et la boucle chacun à leur manière suspendent le temps, comme pour mieux observer le fil de nos vies. Une question en partage : parlez-nous de votre flamme.

Les découvrir un peu plus :

https://www.2rienmerci.com/spip.php?page=accueil

http://www.lamachine.fr/